Avortement! le combat d’une vie

Simone de Beauvoir disait: « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».

Moi, petite française, je ne pensais pas être autant bouleversée par un sujet « concernant » nos amies américaines et pourtant si. Parce qu’en voyant ces femmes en larmes, crier et revendiquer leur liberté, je me souvenais qu’il n’y a pas si longtemps, en France, les médecins d’un hôpital de Sarthe avaient appliqué leur clause de conscience, leur permettant de ne pas pratiquer d’avortement ni prendre en charge les femmes victimes de complications.

Je suis épuisée, épuisée d’être une femme, épuisée de devoir me justifier sur ma capacité à gérer ma vie comme bon me semble. Epuisée d’être reléguée à un simple utérus, sans jugement, sans conscience, sans moral, sans esprit d’analyse. Je suis épuisée de n’être qu’une chose aux yeux de ces hommes « bien-pensant ».

Il y a quelques jours en Alabama, 25 hommes ont décidé que notre vie ne valait pas assez pour être respectée. Ces hommes ont voté la loi la plus restrictive jamais votée aux Etats-Unis. Son texte proscrit toutes les interruptions volontaires de grossesse (IVG), même dans les cas d’inceste ou de viol, sauf si la vie de la mère est en jeu. La loi prévoit en outre une peine de 10 à 99 ans de prison pour les médecins pratiquant un avortement, soit une punition plus sévère que pour un viol.

Aujourd’hui, mon corps ne m’appartient plus. On décide de ce qui est bon pour moi, de ce que je dois en faire, de ce que je dois subir. C’est intolérable. Demain, j’aurais peut-être une petite fille et que devrais-je lui dire? Des gens qui ne te connaissent pas, qui ne savent pas ce que tu as vécu, qui ne t’aiment pas, qui ne te considèrent pas, vont décider pour toi, ils vont t’obliger à faire des choses que tu ne veux pas, mais c’est la loi.

Désolée, mais je le refuse! Je refuse d’avoir peur, je refuse d’être contrainte, je refuse de subir. Je suis libre et j’ai le choix! J’AI LE CHOIX DE VOULOIR OU NON UN ENFANT! C’EST MON CORPS! MA VIE! MON DROIT!

Je vous mets en lien, un article ultra complet sur l’avortement dans le monde, du site Cairn.info. https://www.cairn.info/revue-population-2018-2-page-225.htm#

Mis en ligne sur Cairn.info le 18/10/2018

Documentaire: Roe v. Wade : la véritable histoire de l’avortement, Netflix, 2018.

Témoignages:

Thia

Publicités