Mon premier meetup

Nous avions rendez-vous le 25 avril, à l’hôtel Bakoua, en Martinique pour notre première rencontre. Je ne savais pas du tout comment aborder ce premier rencard. Nous nous étions parlés via un écran depuis tellement longtemps que j’avais l’impression que notre histoire était irréelle. J’ai douté jusqu’au dernier moment de ta venue. Pas que je n’ai eu pas confiance en toi, mais cette crainte d’avoir rêvé de tout ça me paralysait. 

IMG_2729

Tout d’abord, il a fallu trouver un lieu digne de toi pour cette première rencontre et ce ne fut pas chose facile. L’hôtel Bakoua qui croyait en notre histoire accepta tout de suite d’être notre hôte. Le magazine Créola était aussi là pour nous soutenir. Mais comme tu es spécial à mes yeux, j’ai voulu faire les choses de grand. J’ai donc invité des personnalités avec qui nous pourrions échanger. Nous aurions pu être en tête-à-tête, mais je savais que tu préfèrerais un beau débat, qu’une soirée romantique. 

Il fallait trouver un thème qui nous inspire et j’ai pensé au regard que nous avions de la femme martiniquaise en 2019. Qui était-elle ? Que nous inspirait-elle? Comment pouvions-nous la définir ? Quelle place avait-elle dans la société ? Les grandes Martiniquaises de ce monde, nous inspiraient-elles ? Comment transmettre à nos petites princesses nos valeurs et surtout cette fierté d’être Martiniquaise ? À mes cotés, Jean-Yves Zamor, Murielle Bedot, Coretta Nollet Mirette et Melody Musicale. 

Pourquoi ces personnes ? Parce qu’à travers leurs travails, leurs savoirs, leurs passions, ils mettent à l’honneur nos femmes antillaises. Jean-Yves Zamor a réussi le pari de montrer la beauté et la diversité de nos femmes noires. Murielle Bedot, grâce à sa fibre artistique, nous montre les différentes facettes de notre corps, comment en être fière et l’assumer. Coretta Nollet Mirette se bat pour que nos petits papillons deviennent des reines de beauté et Melody Musicale, nous parle de body positivité, d’acceptation de soi et d’estime de soi. 

IMG_2740

Le jour J est arrivé. J’étais stressée comme jamais premièrement parce que l’on n’est jamais préparé à ce genre de chose et ensuite parce que mon discours avait disparu du cloud. Merci la technologie ! Mais ce stresse disparu lorsque tu arrivas. Comme par magie, j’avais l’impression que nous nous connaissions depuis toujours. Les premiers pas furent hésitants, mais après un tour de salle, l’ambiance était bonne enfant et très agréable. Tout le monde joua le jeu : des professionnels aux invités, chacun nous transmit sa vision des choses avec humour, sensibilité et émotion. 

Notre première fois fut belle et émouvante. En se disant au revoir, on se promit qu’il y aurait une prochaine fois parce qu’entre nous, il y avait indéniablement un lien encore plus fort qui venait de se créer. 

Merci à l’hôtel Bakoua qui nous a accueilli et à Créola, mon partenaire. Merci a Jean-Yves Zamor, Murielle Bedot, Coretta Nollet Mirette et Mélody Musicale pour m’avoir fait confiance pour cette première édition. Merci à tous ceux qui m’ont envoyé des messages d’encouragements et ceux qui ont reposté l’évènement. Merci à Doudou pour l’aide et son soutien. Merci à Jean-Noel Descas pour les photos. Merci à vous qui vous êtes déplacés. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Thia

Publicités