Dylan…

38fe4363f04f3342903ede4ea3626691

C’est con, mais ton décès m’a fait quelque chose. Toi que je n’avais jamais rencontré, ni même parlé Ça m’a touché parce que j’ai grandi avec toi. Tu étais à l’époque le petit ami idéal : beau, rebelle, insolent, mystérieux et en plus, tu avais une moto. Tu avais ce truc, une gueule comme diraient certains et surtout un sourire à tomber par terre.  

Dylan, ta mort, laisse un vide pour toute une génération. Le Peach Pit était devenu mon refuge, Brenda était ma pote, Donna ma petite sœur et Kelly la garce que l’on enviait en cachette. Je crois que c’est surtout cet idéal que nous visualisions en regardant Beverly Hills qui est parti avec toi. Nous avons tous à un moment donné voulu faire partis d’une bande comme la tienne et vivre dans une ville comme la tienne.
B9718792318Z.1_20190305120538_000+G67D3UKAI.3-0.png
À cette époque, c’était l’insouciance de l’adolescence, ce truc qui te donnait l’impression que tout était possible. Rien ne pouvait nous arrêter, la vie était belle. On était alors loin d’imaginer que notre futur serait rythmé par des anges déchus loin de la réalité. Ou peut-être que la réalité a changé depuis ce fameux générique reconnaissable parmi tant d’autres qui était l’appel au calme et à l’évasion pendant 45mn. 

C’était l’époque, où Netflix s’appelait cinéma. On y allait en bande avec simplement de quoi se payer un énorme paquet de pop-corn à partager à dix. Jule avait à l’époque le nom de Doc Gynéco ou Stomy Bugsy. Les  Spices girls donnaient le ton au niveau vestimentaire et perchée sur des baskets à semelles énormes, j’avais l’impression d’être un mannequin avançant sans grâce dans la vie, mais définitivement  stylée. À cette époque, nous nous parlions les yeux dans les yeux, nous marchions la main dans la main. Nous n’avions pas grand chose à part nos rêves, mais putain qu’on était bien !

Beverly-Hills-90210-25-ans-apres-les-debuts-que-sont-devenus-Brandon-Brenda-Dylan-et-les-autres

Tu vas nous manquer Dylan. C’est une page qui se tourne. Nous devons grandir maintenant… Ou sinon nous pouvons nous refaire toutes les saisons de Beverly Hills.

Ok, j’opte pour la seconde option, je grandirai demain.

Bon voyage dans ton nouveau monde

Thia