Lettre à Miss Martinique 2018

Bonjour Olivia,

Comment vas-tu depuis samedi? J’avoue que j’aurais aimé connaitre ton état d’esprit. Comment passe-t-on de l’anonymat le plus total, à cette exposition médiatique si forte? J’aurais aimé comprendre, mais honnêtement, je n’aurais pas du tout voulu être à ta place.

J’ai souhaité t’écrire cette lettre, que tu ne liras très certainement pas, parce que dimanche, après l’élection, j’ai découvert un monde que je ne m’attendais pas à découvrir dans un concours de beauté. Un monde rempli de violence, de haine, simplement pour élire un canon de beauté. Alors oui, nous ne sommes pas dans un monde de bisounours où tout le monde aime tout le monde, où l’empathie et la bienveillance l’emportent sur la mesquinerie, la jalousie et surtout la bêtise humaine, mais des fois on a envie de croire qu’il reste un truc humain dans ce monde et on se réveille avec une gueule de bois et on comprend que tout ça c’est de la merde.

J’ai fait ta connaissance, sur les réseaux sociaux, après ton élection à Miss Martinique. Ton lynchage venait de débuter. J’avoue qu’il y a déjà des années que je ne regarde plus l’élection de Miss Martinique. Premièrement, parce que je trouve le comité juste incompétent et qu’ensuite parce que selon moi (et ce n’est qu’une question de goût personnel), les jeunes filles qui se présentent n’ont tout simplement pas le niveau que requiert Miss France. On peut être très jolie et ne pas avoir le charisme voulu pour être miss. C’est la même chose pour le mannequinat, toutes les jolies filles ne feront pas la Fashion Week. N’empêche que toi, tu t’es présentée. Je te trouve jolie, question de goût encore une fois. Mais pour avoir vu le replay de l’élection en Martinique, il n’y avait aucune fille ayant le potentiel pour miss France, surtout quand on connaît l’exigence et la préparation du comité: vous n’aviez aucune chance. Soit, qui suis-je pour dire qui devrait ou qui ne devrait pas se présenter?

Alors, malgré la haine qui commençait déjà à noircir nos écrans après ta victoire, tu as gardé la tête haute et tu es partie représenter ces gens qui ne voulaient pas de toi. Juste pour ça, je dis bravo!
Samedi, mon coeur penchait vers notre île soeur, Miss Guadeloupe était ma préférée avant Miss Tahiti. Mais toi tu étais là. Tu étais là, pour notre île, pour toi, mais aussi pour moi d’une certaine manière. Alors merci de ne pas avoir baisser la tête, merci d’avoir été digne, merci d’être aussi courageuse. Parce qu’il en faut du courage pour subir tout ce que tu as du vivre depuis quelques mois. Dimanche, la haine à ton égard était à son paroxysme. Des gens voulaient ta mort! Qu’avais-tu fait d’aussi grave pour que l’on en arrive là? Des gens ont remis en question ton origine martiniquaise à cause de ta négritude fièrement révélée grâce à ta chevelure. Parce que oui, aujourd’hui des gens pensent qu’une femme noire aux cheveux crépus ne peut être qu’africaine. Que ta couleur de peau ne peut provenir que d’une région où l’on trouve le mafé et le coupé décalé. Des Martiniquais-es pensent aujourd’hui, que notre île ne peut être dignement représentée que par de jolies métisses aux cheveux ondulés. En même temps, toi et moi, femmes martiniquaises, noires, aux cheveux crépus sommes-nous représentées? La dernière fois que tu as vu un bel afro d’une martiniquaise à la télé, dans une série, un film, un clip c’était quand? Je ne m’en souviens pas.

Evidemment, tu ne peux pas plaire à tout le monde et les Martiniquais n’étaient pas du tout obligés de voter pour toi. Nous avons même le droit de dire que l’on ne te trouve pas jolie même si je trouve ça terriblement con, personne n’ayant jamais été récompensée en Martinique pour son bon goût. Par contre, je reste persuadée qu’une personne ne mérite pas le lynchage que tu as subi, juste parce que tu ne corresponds pas à certains critères définis par des Coco Chanel de Terres- Sainville et des Jean-Paul Gaultier d’Ajoupa- Bouillon sans oublier les Karl Lagerfeld de Saint-Denis à Paris.

Alors, jolie demoiselle, j’espère que cette épreuve à renforcer ta détermination et qu’elle t’a donné envie de poursuivre tes rêves. Tu es un modèle pour toutes ces petites filles, à qui l’on a dit un jour, tu ne corresponds pas à ce modèle. Ça te fera peut-être sourire, mais on a dit la même chose à Michelle Obama…

Bonne continuation Miss…
Thia

IMG_9308

 

IMG_9311