L’alpaga, in ou out?

Ok, il y a plus sexy et plus vendeur comme sujet, mais je viens de faire une découverte et il fallait que je vous en parle. 

Commençons par le début, l’alpaga est un petit animal d’Amérique du Sud qui à des poils. Voilà le décor est planté. Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, son existence n’avait aucun lien avec la mienne. Et puis, il y a eu Amazon. Ensuite, Doudou Brownsugar a eu besoin de nouvelles chaussettes. Et là, l’alpaga et moi nous sommes rencontrés. 

8e99de00ce41b45b54359122ba7f7766

Ok, vous ne voyez toujours pas où je veux en venir, c’est normal, rassurez-vous, même moi, j’ai eu du mal. Laissez-moi vous raconter. 

Les chaussettes sont arrivées à la maison et Doudou me l’a fait en mode télé shopping : « chérie regarde mes chaussettes, elles sont trop belles et trop chaudes ». Je suis restée perplexe parce que je ne savais pas à cet instant précis, si nous avions la même définition du mot « beau ». Parce que s’il trouvait ces chaussettes épaisses, gris chinés, belles, alors qu’en était-il de moi? Étais-je aussi belle qu’une paire de chaussettes en alpaga ? Parce qu’en vrai, ces chaussettes, je les trouvais affreuses ! 

Mon couple venait d’en prendre un coup. Ne nous voilons pas la face, qu’il vente, qu’il grêle, qu’il pleuve, nous femmes, devons être « on fleek every day« . L’hiver en jupe et cuissarde, même pas peur ! Il neige et tu m’emmènes dîner dans un resto étoilé, mes Louboutin feront l’affaire. Donc sortir avec des chaussettes en alpaga sans styles, même pas en rêve. 

Et puis, la semaine dernière, Doudou et moi sommes partis à Londres pour le travail. Je l’ai rejoint après un vol et j’avais donc préparé mes affaires en amont avant mon départ. Sauf que Bibi, comme d’habitude avait oublié de prendre 2 ou 3 choses. J’arrive à la gare et un vent glacé me caresse le visage, il pleut, j’ai froid : Welcome to London. J’arrive à l’hôtel, prends une douche et c’est le drame ! J’ai oublié de prendre mes chaussettes!!!! Et la Doudou devient un autre homme ! Vous voyez ce mec sûr de lui avec un sourire narquois et un regard qui dit: « alors cocotte, on a froid ? » me transperce de son regard impitoyable.  

image

Avec le peu de dignité qu’il me reste, je me louvoie vers lui et lui dis cette phrase qui restera dans les anales de notre couple : « bb, tu me prêtes tes chaussettes en alpaga ». Évidemment, il éclate de rire, mais comme c’est un gentleman, il me les prête quand même. Et là, c’est l’apothéose ! Ses chaussettes en alpaga sont trop douces, trop chaudes, trop belles!!! Et oui, le besoin nous fais redéfinir nos critères de beauté. 

Alors cet hiver, je ne serais peut-être pas « on fleek« , mais au moins j’aurais chaud aux pieds et ça n’a pas de prix (sauf sur Amazon évidemment). L’alpaga, défintivement c’est IN!

Thia