« Pasta fatti casa » ou le bonheur dans son assiette

Il y a des éléments essentiels à notre bonheur sur Terre et les pâtes en font définitivement parties. Et j’exagère à peine. Ma première rencontre avec les pâtes remontent à mes premiers pas. Des nouilles en formes de lettres de l’alphabet. Vous esquivez un sourire. Oui nous l’avons pratiquement tous testé. Et à l’époque, je crois que je trouvais ça pas mal. Avec l’âge, mes goûts se sont affirmés (heureusement) et j’ai découvert « LES PATES FAITES MAISON« . La Rolls-Royce de la nourriture italienne. Mais revenons à ces débuts. 

Un peu d’histoire ne nous fera pas de mal. Selon certains chercheurs, l’origine des pâtes se situerait au début du néolithique, lorsque les chasseurs-cueilleurs apprennent à maîtriser leurs ressources en cultivant les graminées et en domestiquant les animaux. Se transmettent dès lors la mouture du blé, la confection de la pâte avec de l’eau, les techniques de cuisson sur des pierres brûlantes. Nous retrouvons également par la suite des traces de pâtes chez les Grecs, les Chinois, les Arabes et évidemment les Italiens. Les pâtes sèches quant à elles, ont été développées à Palerme entre le IXème et le XIème siècle. Grâce à cette technique, les pâtes pouvaient enfin être transportées. C’est ainsi que commença leur diffusion à travers toute l’Europe. Voilà pour la petite histoire. 

Après ces fameuses pâtes en forme de lettres, arrive le premier appartement et la vie sans maman pour nous confectionner de bons petits plats. Et là, on est d’accord, c’est le drame. Alors oui, se sont certainement les meilleures années de votre vie (ou pas) mais niveau cuisine, tout le monde ne s’appelle pas Gordon Ramsay. Et vu mon niveau culinaire entre 18 et 25 ans, je pense avoir goûté toutes les boites de conserves de la supérette du coin à l’époque. Et on réalise soudainement que tout se marie à la perfection avec les pâtes. Pâtes à l’eau (la base avec une pointe de sel pour ceux qui peuvent ou qui y pensent). Pâtes à l’eau et au beurre. Là, on est d’accord, on monte en gamme, surtout quand on a les moyens de se payer du beurre demi-sel. Arrivent ensuite les préparations toutes faites: le luxe suprême!!! Carbo, arrabiata, pesto, bolo, napolitaine, etc…

Et puis un jour, vous rencontrez un Italien, un vrai (Doudou pour ma part. Ok, il n’a que des origines lointaines, mais ça compte). Et il vous parle de pâtes fraîches, de sauces maison et de parmesan (la vie selon lui). Et vous découvrez un autre monde. Des lors, vous envoyez valser les Panzani, Barilla, Lustucru, etc… Et votre amour des pâtes à partir de ce moment ne fera qu’accroître ainsi que votre poids sur la balance, on est d’accord. Mais ça on s’en fou, place au plaisir. Étant une femme généreuse et pas que par mes formes, c’est avec plaisir que je vous livre la recette des pâtes « homemade » de Doudou Brownsugar. 

Il vous faut pour des tagliatelles sauce pesto pour 4 personnes :

  • 400g de farine
  • 4 œufs
  • Sel
  • Eau si besoin

Pour la sauce pesto :

  • Basilic frais
  • Parmesan
  • Pignon de pain
  • Huile d’olive
  • Ail
  • Sel
  • Poivre

pasta pesto_Fotor

Préparation de la sauce :

Griller les pignons à la poêle. Passer tous les ingrédients de la sauce y compris le pignon au blender. C’est prêt. 

Préparation des pâtes:

Déposer la farine et un peu de sel sur votre plan de travail. Faire un puit au centre et y casser les oeufs. Avec les doigts, mélanger le tout et pétrir jusqu’à obtention d’une boule lisse et non collante. Envelopper la boule d’un film plastique et laisser reposer minimum 30mn. Après avoir laisser reposer la pâte, abaisser la très finement avec un rouleau à pâtisserie. Ensuite la rouler sur elle-même et couper des lamelles de 1cm d’intervalle. Une fois les pâtes coupées, plongées les dans de l’eau bouillante et salée. Elles sont cuites quand elles remontent à la surface (2-3mn). 

 

Une fois les pâtes prêtes, les incorporer à la sauce. Rajouter du parmesan dessus. C’est prêt. 

Bon appétit

Thia