Je déménage!!!

IMG_8266L’idée m’est venu un beau matin en regardant Doudou Brownsugar boire son café (Georges Clooney n’a qu’à bien se tenir). Il peut ressembler à une muse en fonction du profil. La distance dans un couple, ça peut être fun, mais c’est surtout pesant. L’heure des retrouvailles définitives avait sonné. Mais qui irait où ?

Et cette question n’est pas anodine. Doudou vit à Berlin et moi en Martinique. Et détrompez-vous le choix n’a pas été si évident que ça. Tout d’abord, il faut se poser les bonnes questions : pourquoi partir ? Pourquoi rester ? Si c’est l’autre qui vient va-t-il se plaire dans ce nouvel environnement pour ensuite le considérer comme le sien? Si c’est nous qui partons, même question. On part pour combien de temps ? Notre famille, nos amis, notre boulot ? Et finalement, le plus dur, c’est quand chacun se plaît chez l’autre! Alors là, on la joue à pile ou face. C’est un peu ce que l’on a fait.

Doudou, c’est un Martiniquais, mais il ne le sait pas encore (il faudrait que j’en parle à sa mère d’ailleurs). Tout chez lui respire les Antilles. Il aime cette île qu’est la Martinique. Il aime sa culture, son patrimoine. Il a un profond respect pour son histoire. Il est passionné par sa gastronomie et surtout sa femme est Martiniquaise. Il n’en fallait pas plus. La décision était prise : se serait la Martinique avec ses plages de sables fins, ses soirées, ses restaurants les pieds dans l’eau, sa bonne humeur communicative. Enfin, ça, c’était avant…

Avant qu’il ait la bonne idée de m’inviter en Allemagne et précisément à Berlin. Et là, véritable coup de cœur pour cette ville cosmopolite, jeune, dynamique. Alors oui, on est loin des cocotiers et du planteur local (mais en cherchant bien, sure que je peux vous trouver ça là-bas) mais la vie est juste super excitante et fun. Et je crois qu’à 30 ans (j’écris ce que je veux), c’est la destination rêvée en Europe pour s’épanouir à fond !

Donc, comme vous l’avez compris, nous venions de changer d’avis : direction Berlin. Cela peut sembler fou quand on y pense. Je passe de 30 degrés un 6 décembre à 8 degrés. Je passe des plages des salines aux pavés de Kudamm. Du ti-nain morue au Curry Wurst (snack à base de saucisse sauce curry). Du ti-punch à la bière et j’en passe. Je laisse mes proches aussi, famille et amis. Et il y a tellement de choses que l’on pourrait rajouter à cette liste…

Alors je vais tout simplement vous dire pourquoi je pars : pour grandir ! Et oui, on n’arrête pas d’apprendre et je pense que vaincre ses peurs et l’un des meilleurs moyens pour réaliser nos forces et nos faiblesses. Ensuite, la vie ne m’attend pas. Je pourrais rester à imaginer cette vie sur mon immense canapé super confortable (J’avais envie de partager ça avec vous : je suis fan de mon canapé), ici à la Martinique, mais si je ne la vis pas réellement, je passerais ma vie à me poser cette question: et si ? Je pars aussi, parce que j’ai envie d’apprendre des autres. De nouvelles histoires, de nouvelles cultures, m’enrichir tout simplement.

Je pars parce que je pourrais me faire livrer mes achats directement chez moi ! Et oui, je ne vais pas vous mentir, c’est super kiffant de vivre dans une grande ville. Je pourrais me faire livrer de la nourriture aussi le soir à la maison (japonais, chinois, indien, mexicain, africain, grec, et j’en passe). Je sais que cette phrase vous fait sourire, mais seuls les Martiniquais peuvent comprendre (quand tu rêves d’un Japonais et que personne ne livre ou sinon jusqu’à 20H30 et généralement pas dans ton quartier). Je pourrais faire Berlin-Londres (avant le Brexit définitif évidemment) pour moins de 100€ (j’adore Londres). Je pourrais faire des courses également sans devoir vendre un rein (j’ai dû négocier la dernière fois que j’ai été faire mes courses pour le garder). J’irai aussi dans une administration qui ferme à 16H et on me laissera rentrer à 15H30. Et je ferais du shopping dans des magasins de ouf: primark ou en forever 21 pour ne citer qu’eux (je sais, c’est injuste). Je m’arrête là, mais je pourrais encore continuer pendant 50 lignes au moins. 

Alors oui, ma Martinique chérie va me manquer. Malgré nos petits désaccords, je suis profondément amoureuse de mon île. Et quand le thermos titillera les températures négatives vous pouvez être sûr que je reviendrais illico me dorer la pilule avec un cocktail à la main sur une plage de l’île (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et en plus, je pensais à une boisson sans alcool). 

Je terminerais par ceci : vivez vos rêves. Les regrets sont bien pires que les déceptions. Même, loin, n’oubliez jamais d’où vous venez. Le monde est rempli de trésors, alors partez à leurs recherches !

images

Ps : tout le monde a compris que je partais avant tout pour Doudou Brownsugar. Mais ne lui dites surtout pas, il risque de se la péter !

Thia