Comme une envie de ‘bruncher »

Le brunch est l’une des meilleures inventions de ces 100 dernières années. Ok j’exagère peut-être un peu. Mais que ferions-nous le week-end (voir la semaine pour ceux qui le peuvent) sans ce moment de partage mais surtout de gourmandise s’il n’existait pas? Quoi que, aussi loin que je m’en souvienne aux Antilles, je crois que cela à toujours existé. Tu es à table à midi et tu termines ton repas à 18h!!! Ou comment prendre 5kg en un minimum de temps.

Mon premier jour de vacances est un dimanche. Et ça, ça se fête. Pour bien commencer la journée direction « Le jardin des envies« .Ce nom est une promesse au voyage. La réservation est faite pour 10h. Un réveil un peu dur, mais une faim de loup. À 9h50, je suis devant ce jardin tropicale. C’est cette image qui me vient à l’esprit quand j’arrive à l’entrée de ce restaurant. Bienvenue, vous êtes, aux « Jardin des envies ».

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce restaurant est situé au village de la poterie, aux 3 ilets, en Martinique. Il propose des brunchs, le premier dimanche de chaque mois. Trois brunchs sont proposés : créole, américain, rustique. J’opte pour le brunch créole : ti-nain (banane verte), morue, concombre, pain au beurre (mi chemin entre une viennoiserie et une brioche), chocolat traditionnel et le fameux décollage : le ti-punch (rhum blanc, citron vert, sucre de canne). Oui, aux Antilles, il n’y a pas d’heure pour boire le ti-punch (mais avec modération évidemment). Les boissons offertes (thé, café, jus, eau de coco, citronnade maison, thé pays) sont à volonté.
 
Une jolie demoiselle nous accueille (avec le sourire) et nous dirige à notre table. Dans la minute, nos punchs sont servis. À ce moment précis, il y a une guerre morale dans ma tête : dois-je boire ce décollage, le ventre vide à 10h du matin ? Je décide d’attendre la fin du plat principal (ça m’arrive d’être raisonnable, ne soyez pas étonné). Je commence par un café et un verre d’eau de coco (ce truc est trop bon). Mon estomac se réveille en douceur. Place au ti-nain morue. Si vous venez en Martinique, il vous faut goûter ce plat. De préférence, au petit matin, après une nuit bien arrosée (vous m’en direz des nouvelles). Je n’oublie pas le piment. C’est une tuerie. Je ne finis pas mon assiette, très copieuse, car il me faut de la place pour la suite.

À l’arrivée du pain au beurre chocolat, j’ai déjà bu 4 verres d’eau de coco. Évidemment, je ne termine pas le plat qui est délicieux. Mais ma sœur se fait un plaisir de m’aider à le terminer. Je suis repue. À la sortie, il y a un masseur. C’est « l’animation » du jour comme m’explique le chef. Et à chaque brunch, il y a une animation différente (pop-up, artiste…). Je me laisse tenter avant mon bain de mer. En partant de ce jardin, j’ai le sourire aux lèvres, je suis détendue et j’ai définitivement trop mangé. Il faut que j’élimine tout ça : direction la plage ! Vous venez avec moi ?

IMG_2110

L’équipe du « Jardin des envies »