4 jours au Luxembourg…

En ce début d’été, je partais pour quelques jours au Luxembourg. Besoin d’un break avant la grande vague de départ en vacances. Alors oui, le Luxembourg n’est peut-être pas la destination la plus glamour du monde, mais j’ai été agréablement surprise de découvrir une ville magnifique de par son architecture, son histoire, ses habitants. Vous ne me croyez pas ? Je vous en emmène avec moi, venez…

« Mir wëlle bleiwe wat mir sinn » (nous voulons rester ce que nous sommes). Le  Luxembourg c‘est d’abord une histoire (passé entre les mains des Espagnoles, des autrichiens, des français, des allemands…). Le pays a pour chef d’Etat un grand-duc : « le Grand-Duc Henri« , faisant du pays le seul grand-duché encore existant. À seulement 2h de Paris, on y va grâce au TGV ou encore l’avion (45minutes). Passant la moitié de ma vie dans un avion, j’ai opté pour le TGV. Ok c’était beaucoup moins cher, je vous l’accorde. Mon coté aventurier passe aussi par mon porte-monnaie. Au Luxembourg, on parle luxembourgeois, français et allemand. Mais ne soyez pas étonné si au détour d’une rue, vous entendez de l’anglais, du portugais voir de l’italien. Le Luxembourg, c’est aussi ça : un melting-pot concentré sur 2500km ou l’euro est votre monnaie d’échange.

Venez

Pour une première fois, je me suis dit que 4 jours devraient faire l’affaire. Je ne savais pas à quoi m’attendre et la météo après vérification m’avait dissuadé de rester plus longtemps. Mes billets d’avion et de train pris, je pars de FDF pour 8h de vol direction Paris. Mr Trump étant de passage dans la capitale, c’est le gros bordel. Ce mec fait définitivement tout pour que nous ne soyons pas amis!!! Et ça marche!!! Arrivée à la gare de l’Est, j’ai juste le temps de prendre mon chaï tea latté (une tuerie) au Starbucks et ensuite de m’installer dans le train. Je l’avoue, je ne vois pas les 2h passer (peut-être parce que je dormais). Quelques rêves plus tard (je vous en épargne le contenu digne d’Hollywood) me voici arrivée au Grand-duché.

En 2014, le FMI classait le Luxembourg comme ayant le PIB le plus élevé au monde par habitant. Et ça se ressent quand tu veux faire une réservation dans un hôtel de la ville. Donc « doudou Brownsugar » (oui il y a du nouveau sous le soleil, je vous en parlerais peut-être un jour) opte pour un appartement à la sortie de la ville. Direction un Airbnb. L’appartement est dans un quartier résidentiel. Super grand et vraiment très beau. Bibi (moi) est aux anges. 19H, après une journée dans l’avion, le train et en voiture (indispensable si vous souhaitez être à l’aise dans la capitale), je meurs de faim. Pour ma première soirée, nous optons pour Nemo’s (un resto japonaisdans le quartier des affaires « Kirchberg« . Ce resto ne paie pas de mine, mais c’est une tuerie!!! L’un de mes meilleurs restaurant japonais à ce jour et vous connaissez mon amour pour la cuisine japonaise.

 

JOUR 1:

Réveil un peu tardif et une faim de loup, le brunch est pour nous la meilleure solution. Nous allons à « la table du pain« , avenue de la liberté. Concept de boulangerie et de restaurant dans un même lieu avec pour spécialité des produits du terroir et fait maison. Je choisis 2 tartines (une aurait été largement suffisante). Des produits frais, bien assaisonnés. Je suis comblée. La visite peut commencer.

 

Direction le Skyliner. C’est une tour éphémère qui se trouve dans le centre (partie ville haute) de 81m de haut avec une vue à 360 degrés de la ville, qui sillonne les grandes villes européennes. Sensation garantie. La vue est époustouflante !

 

La tour est à coté de la Cathédrale Notre Dame construite en 1613. Un petit bijou qui vous pousse aux recueillements. Le soleil est au rendez-vous de cette première journée. Nous en profitons pour visiter la ville basse avec une vue imprenable sur les « casemates ». Une pause s’impose dans la brasserie le Neumünster Un moment suspendu dans le temps. Cet endroit, c’est mon coup de cœur durant ce séjour. De retour dans la partie haute de la ville, nous faisons une pause dans une civette (boutique de cigares)le « El Puro« .Un moment suspendu dans le temps. Cet endroit, c’est mon coup de cœur durant ce séjour. De retour dans la partie haute de la ville, nous faisons une pause dans une civette (boutique de cigares)le « El Puro« . Installés dans de confortables canapés en cuir, nous dégustons un verre de rhum (grande sélection de rhum proposée dont les meilleurs proviennent évidemment de la Martinique) avec un cigare comme accompagnement. Que demander de plus ? L’heure du dîner a sonné. « Le Batucada«  nous fait de l’œil. Un resto brésilien situé également dans le centre-ville. Les portions sont gigantesques ! Ni « Doudou Brownsugar« , ni moi ne finissons nos plats. Par contre, notre bouteille de vin déclare forfait : du pipi de Bon Dieu!!! La journée à été magnifique, je m’endors le sourire aux lèvres.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

JOUR 2

Le soleil est encore au rendez-vous. Il faut croire que je l’ai ramené avec moi de la Martinique. La journée s’annonce bonne. Nous commençons la journée par notre déjeuner. Et oui, en vacances, on fait ce que l’on veut. Nous avons rendez-vous avec un ami dans un restaurant italien : le « Basta cosi« . Hormis, le bébé qui fait ses vocalises à la table d’à coté, mes lasagnes d’aubergines sont une tuerie!!! Je ne finis pas mon plat. Les Luxembourgeois ont un problème avec les quantités. C’est abusé. J’ai pris 5kg en 4 jours (ok, j’abuse un peu, mais pas loin). Durant ce week-end, il y a le festival « Me You Zik« . Dans toute la ville, des concerts avec des groupes du Luxembourg et d’ailleurs. C’est génial. De la danse haïtienne, africaine, du jazz, de l’électro, du rock et j’en passe. Il y en a pour tous les goûts et tous les styles. Un stand de « churros » (chichis en Martinique) nous fait de l’œil. Nous visitons les « casemates » (réseau souterrain de l’époque qui abritait les soldats), avant de revenir voir les multiples concerts. Un restaurant japonais « Aka » domine la place d’armes. Forcement nous nous y arrêtons. Ce truc est trop bon!!! Repue comme c’est pas permis, nous rentrons à l’appartement pour une nuit de sommeil bien méritée.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

JOUR 3

Nous nous réveillons un peu plus tôt parce qu’une grosse journée nous attend. Début des hostilités par un énorme brunch (Je vous jure que les luxembourgeois ont les yeux plus gros  que le ventre où c’est peut-être tout simplement l’art de recevoir. Ca se confirmera plus tard dans la journée). Le soleil est dès nôtres. Nous sommes invités à l’anniversaire d’un ami luxembourgeois. Aux Antilles, nous savons recevoir, mais j’avoue que ce mec ainsi que sa femme ont fait très très fort. Je suis sous le charme de ces gens souriants, avenants. La bonne humeur est le maître-mot de cette journée. Nous annulons notre programme de la soirée. De toute façon ça n’aurait pas été meilleur que là. Du champagne, du vin (rosé, blanc, rouge), des bières luxembourgeoises évidemment, du rhum de la Martinique, d’Haïti, de la Jamaïque, du cognac, du whisky. Nous sommes dans un bar chez l’habitant. On n’oublie pas que l’alcool est dangereux pour la santé. Bien sûr, la nourriture n’a pas été oubliée. Des grillades et un bar à salades!!! Oui, oui, vous avez bien entendu un bar à salades. Une journée à marquer d’une pierre blanche.

 

JOUR 4

Le soleil est toujours là quand j’ouvre les yeux. J’aurais 2 mots à dire à Madame Météo. Nouveau brunch à l’appartement. Nous partons ensuite pour le nord du Luxembourg visiter le château de Vianden (je vous ferais un article sur ce château). Il est à un peu moins d’une heure du centre. Le paysage est champêtre. Il y a du vert partout. J’adore. C’est apaisant. À l’arrivée au château, j’ai l’impression d’être dans un dessin animé de Walt Disney. C’est impressionnant. Le village en contre bas du château est d’époque. Un charme certain se dégage de ce décor pittoresque. On arrive facilement à se projeter au temps des chevaliers et des rois. En l’espace de quelques secondes, je me sens l’âme de Raiponce (si je lui ressemble). De retour au centre-ville, nous choisissons un restaurant grec pour notre dîner. L’Ambrosia. Les quantités pour le coup sont beaucoup plus petites. Heureusement que nous avions pris une entrée (Une assiette de poissons frits. Un délice). Un très bon restaurant pour finir ce séjour en beauté.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_f40

Mon premier séjour au Luxembourg, ne m’aura laissé que de bons souvenirs. Un séjour au-delà de mes espérances. La période estivale y est certainement pour beaucoup. Vous y trouverez de quoi vous restaurer. Des restaurants, des bars, des concepts éphémères. La partie « historique » n’est pas en reste. Des musées, les casemates, les châteaux, les architectures qui vous dévoilent l’histoire de ce pays. Un émerveillement à chaque coin de rue. Et ces habitants qui vous accueilleront avec le sourire. Donc, oui, le Luxembourg mérite vraiment le détour.

Thia Brownsugar