E.Sy Kennenga….

« Es ou paré »….? Est-ce que tu es prêt à écouter l’histoire que je vais te raconter ? Dans ce carnet de voyage, je tenterais de te faire découvrir ce « soldat lanmou ». Un brin « utopiste », mais définitivement les pieds sur terre.

Esy je suis « tombée sous ton charme », à l’âge  l’on se demande qu’elle est notre mission sur cette terre. Cet âge où telle une calculatrice Casio, ton sex-appeal est au plus bas. Menée en « bato » par des pèquenauds qui jouaient les beaux gosses en dockside, je me suis fait la promesse à cette période de « rété fo », parce que man  an famn djok (je suis une femme forte).

Les années se sont écoulées. De « pinting party » en « pinting party », j’avais « décidé » de profiter de la vie « comme si » mon salut en dépendait. C’était un « truc de fou »… on se rappelle tous les 2 les années « My libre antenne »….. shuuuuuut!

 

 

Crédits photo: ©Benny René Charles

J’ai rencontré l’amour aussi. Souvent… Des beaux parleurs qui tôt ou tard finissaient dans leurs médiocrités par « eskizé mwen ». Avaient-ils conscience que c’est « yonn » a lote  nou  vansé? Que « la foule » d’amis I S et d’amies I E S, ne sont  que pour un temps ? Il m’a fallut « tourner la page » de ces histoires sans lendemain. De ces histoires d’hommes, qui n’avaient pas de respect pour la femme que j’étais.

« It’s time »! L’heure de relever la tête ! D’être « o konba ». Je sais la femme que je suis. Et ce petit air qui résonnait dans ma tête, il y a quelques années, s’est transformé en une jolie mélodie. Man ni « love adan tché mwen ». Je suis prête ! Prête à donner tout cet amour. Prête à partager ces petites choses qui me font sourire. Man  an soldat lanmou (je suis un soldat de l’amour). Ca aura pris du temps, mais grâce à ma famille et « mes soldats », je suis prête à accueillir « Mon Esy ».

Cet homme qui me donnera la main, en me susurrant à l’oreille « pa  »… Je suis 

Hier soir, les larmes aux yeux et le cœur gonflé, j’ai reçu ton message comme un séisme. An palaviré lanmou. Tu es un grand homme Mr Kennenga Et par ce « beau mois de mai », je tenais simplement à te remercier d’être toi et de faire de nous des gens meilleurs. Tout ne dépend que de nous n’est-ce pas?

Ce message, c’est ma contribution à ton carnet à de routes… « We are » des soldats lanmou

Thia brownsugar

Crédits photo: ©Benny René Charles

Bannière-Créola