Ma vie d’hôtesse de l’air

IMG_9898

Son plus grand rêve, c’était de s’envoyer en l’air : elle est devenue hôtesse de l’air.
Elle c’est moi. Petit bout de femme d’1m80 (laissez moi rêver) et hôtesse de l’air. Un métier qui fait encore rêver malgré la vulgarisation de l’avion.

Mais être hôtesse de l’air, c’est quoi exactement ? Est-ce que j’ai un bac+5 (pourquoi vous faites cette tête)? Est-ce que j’ai un mec à chaque escale (vous m’expliquez ce sourire)? Est-ce que j’ai 6 mois de vacances par an (pourquoi j’ai un fou rire)???? Je crois qu’un éclairage s’impose….

Tout d’abord, pour être PNC (personnel navigant commercial), il faut avoir 18 ans, avoir le bac et avoir un CCA (Cabin Crew Attestation). Et oui nous sommes diplômés. Je sais que vous êtes épatés, moi aussi !

Bibi, moi en plus fun, travaille sur le long-courrier. Départ des Antilles vers la Métropole. Durée d’un vol : entre 7h30 et 10h. Vu comme ça, ça a l’air simple et plutôt facile. Mais attendez, je développe. Des études montrent qu’il faudrait 1 jour de repos par heure de décalage horaire. Soit 6 jours pour un vol vers les Antilles par exemple. Maintenant que vous avez cette information, bibi peut développer.

Pour vous aider à comprendre, je vais prendre un exemple concret, mes 2 dernières rotations. Vous avez toujours voulu être hôtesse de l’air, venez avec moi….
Nous sommes lundi. Je m’envole pour Paris. J’arrive à l’aéroport de FDF vers 16h30. Préparation du vol. Embarquement. Nous décollons vers 18h30. Petit vol de 8h: standard en soit.

Il y a les familles séparées à regrouper, gérer quand il n’y a plus le choix des cassolettes. Je sais, c’est la fin du monde s’il n’y a plus de poulet. Je vous comprends totalement!!! Et évidemment le bébé de 4 mois qui pleure, est-ce que je peux le faire taire ? Euhhhhhh, oui bien sûr. Puisque c’est mon bébé… Votre enfant qui n’entre pas dans le berceau, vous en faites quoi ? Ben comme vous faites généralement depuis sa naissance sans hôtesse de l’air…. Petit vol standard, donc.

Atterrissage à Orly à 8h. Débarquement. Je suis dans ma chambre d’hôtel vers 10h (heure de Paris). Pour mon corps, il est 4h du matin. Pour pouvoir dormir normalement le soir, il ne faut pas trop dormir. À 15h, je suis debout. Je profite de Paris. J’y reste 3 jours. Après ces 3 jours direction Cuba. Non-non, on ne rentre pas à la maison retrouver les enfants ou Mr mon mari.
Après 10h de vol, nous arrivons à l’hôtel. Je ressemble au joker. Mes jambes ne me portent plus. Dîner avec l’équipage. Au lit à 23h (même fuseau horaire que la Martinique et la Guadeloupe). Nous restons 4 jours à Cuba. On profite du pays. Piscine, plage, resto, excursions, shopping… Nous rentrons à Paris. 9h de vol. Nous arrivons à Paris à 13h30. Au lit à 15h, réveil a 18h30 (sinon debout à 2h du matin). Nous restons 3 jours à Paris.

IMG_9899

Entre temps, j’ai reçu des appels, des messages pour aller dîner, au ciné, à la plage, à des concerts. Et toujours la même réponse : désolée, je ne suis pas là… Ahhh oui. Petite précision : les jours fériés et les week-ends n’existent pas pour nous.

Je rentre à FDF samedi. Je suis partie 14 jours. Je reste chez moi 3 jours et je repars mercredi pour 48h à Paris.
Est-ce que je me plains ? Hormis le fait qu’il y ait beaucoup plus de cancers, crises cardiaques, phlébites, burn out et j’en passe, j’adore mon job!!!! J’aime ces sourires de personnes heureuses en sortant de l’avion. J’aime ces rencontres, ces échanges. J’aime ces moments passés en escale avec mes collègues qui sont de belles parenthèses et qui me font réaliser que j’ai énormément de chance de faire ce boulot.

Et est-ce que nous couchons tous ensembles ou est-ce que nous avons des amants à chaque escale?????
Désolée, mais ce qui se passe en escale reste en escale……..

Ps : merci à princesse_stitch pour ces superbes dessins. Vous pouvez retrouver son travail sur sa page Instagram.

Thia Brownsugar

Bannière-Créola