Monologue du gwo pwel

Journal d’une martiniquaise à Fort de France:

Il y a des événements dans la vie que tu sais qu’il ne faut pas rater. La France en final de la coupe du monde 98. L’élection de Barack Obama. La victoire de Cyril Cinélu a la star ac (oui oui j’ai pleuré les gars).

téléchargement

Hier il y avait en Martinique un de ces événements. Un événement ou tu pouvais dire en carrant (du verbe carrer): j’y étais!!!!!!!! Hier soir j’étais au « monologue du gwo pwel » de Fabrice Makandja Theodose!!!!! Man té la!!!!!!!!

J’y ai été seule. Comme une grande. Je ne voulais absolument pas être distraite par quoi que se soit. Le moment était important.
Parée de la tête au pieds comme une matador, man assise la ka attan. L’attente fut de courte durée. C’est que ce Mr Makandja est ponctuel !!!! 1er bon point.
Des ses premiers mots, le ton est donné. Ma cocote lanmou, tu vas passer un bon moment!!!!!
Ses mots dansent autours de moi tel un ballet créole. Ils me caressent la peau avec subtilités et agilités. Ses phrases assassines me transpercent de tout mon long. Je suis subjuguée par cette verve. Tellement prise ou éprise je me laisse pénétrer par ses mots!!!!! Sa description de cette chose (il faudra aller voir le spectacle pour comprendre de quoi je parle ☺️) réveille en moi une sensation bizarre. Ses mots me titillent. Ma rosé se sent d’aplomb d’être en communion avec mon siège (3eme rangée en partant du bas, au milieu. Oui c’est mon ADN 🙈). Il a osé ce Mr!!!! Devant tout le monde. Me mettre dans cet état!!!!! Un regard à droite. Man palé moun woué mwen. Mais je constate que la petite dame à côté est dans le même état que moi!!!!! Nous sommes des poètes Mr!!!!! ☺️. Quelqu’un a raconté ma vie à cette homme? Mais c’est de moi qu’il parle!!!! Mais vous aussi Mr à gauche???? Ses mots font écho à ma vie, à nos vies….Et oui j’ai connu le gwo pwel…. Mr Fabrice Theodose a juste cette intelligence des mots que je n’avais pas à l’époque….. il nous salue! Quoi deja???? Ca fait deja 1h30???? C’était tellement bon que je n’ai pas vu le temps passé. Je me lève. La salle ne fait qu’un avec moi. Nous sommes en transe. J’ai une boule au ventre. Ce monologue c’est le mien. Je pars de cette salle le sourire aux lèvres ( les 2 d’ailleurs 🙈🙈🙈🙈🙈).
J’aimerais encore très certainement. Je rencontrerais des hommes qui ne répondront pas à mes messages. Qui m’oublieront aussi vite qu’ils sont arrivés. Mais au fond je sais que ca va passer. Ca passe toujours…… #monologuedugwopwel

Bannière-Créola